Toutes les actualités du spécialiste de la sécurité incendie - Eurofeu

Communication COVID-19 (V5 au 09/07/20)

Cher partenaire,

Le groupe Eurofeu déploie, en adéquation avec les recommandations des Autorités sanitaires, des mesures de prévention internes et externes, pour s’adapter à l’évolution de la propagation du Coronavirus et préserver au mieux la santé de ses collaborateurs, de ses clients et de ses partenaires.

Dans ce contexte évolutif, nous mettons tout en œuvre pour maintenir un niveau d’activité et de service en nous adaptant à la situation en temps réel.

Nos équipes se mobilisent et s’investissent afin de vous accompagner et de répondre à vos besoins d’interventions.

Les objectifs du plan de continuité d’activités

Le groupe Eurofeu a activé son PCA dès fin mars dont les principaux objectifs étaient :

• Assurer la sécurité du personnel de l'entreprise sur leur lieu de travail tout en contribuant à l'affaiblissement du vecteur de diffusion

• Garantir nos obligations d'intervention sur les installations de nos clients en maintenance préventive et corrective, mais aussi pour les urgences en raison de dysfonctionnements des installations de sécurité ou de sinistres 

• Anticiper l’évolution de l’organisation à travers de la mise en place d’astreinte. 

Une cellule de prévention

Une cellule de prévention a été mise en place. Elle est pilotée de la Direction Générale et constituée de managers opérationnels, de certains services Supports tels que la Supply chain, le service Informatique et le service Communication. 

La cellule évalue les risques et met en place des mesures pour assurer l’intégrité de nos collaborateurs et la santé de nos clients.

La cellule récolte les informations et prends les décisions d’urgence, communique sur les mesures mise en œuvre et les adapte en fonction des évènements et nouvelles actualités. Elle tendra à anticiper les mesures et la reprise de l’activité.

Les actions de reprise du Groupe Eurofeu

Toutes les mesures de prévention et mesures barrières présentées par le gouvernement ont été largement diffusées en imposées au sein du groupe. Dans les jours suivants, nous avons mis en place des instructions complémentaires adaptées à notre activité. En fonction des postes et activités de chacun, une large communication a donc été publiée afin de les appliquer au plus vite.

Nos mesures de prévention ont été coordonnées aux instructions du gouvernement afin de respecter scrupuleusement les protocoles et diverses fiches publiées nationalement.

A ce jour, le télétravail est toujours privilégié avec un renforcement des solutions d’accès à domicile. Un ensemble de règles de sécurité et de prévention ont été mises en place dans les locaux mais aussi pour tous les déplacements.

Le maintien et la reprise des capacités opérationnelles

Le groupe Eurofeu est constitué de 2 usines françaises avec une origine française garantie pour la plupart de nos extincteurs ce qui nous permet de maîtriser notre chaîne de fabrication.

Aux premiers signes de crise, nos approvisionnements ont été sécurisés pour vous permettre de garantir nos stocks sur nos lieux de production, nos plateformes comme en agence, notre production et nos livraisons. Les PCA de nos fournisseurs et transporteurs ont été demandés pour sécuriser notre supply chain. 

Nous adaptons nos conditions d’intervention selon vos contraintes et consignes internes en plus de nos instructions complémentaires Nous avons publiés des fiches spécifiques à nos métiers. Nous vous invitons à nous communiquer dès à présent vos consignes en prévision de notre prochaine intervention.

L’organisation d’astreintes pour les interventions en urgence est en place et sera maintenue aussi longtemps que nécessaire. Nous reprenons au fur et à mesure nos plannings afin de reprendre le fil des interventions et déployons tous les moyens pour répondre aux obligations réglementaires.

Enfin, nous travaillons sur le maintien de nos ressources supports critiques primordiales au bon fonctionnement de l’entreprise (Supply chain, Service informatique, Ressources humaines, …)

En dernier recours, nous sommes à disposition pour vous accompagner à étudier toutes les solutions de maintien et répondre à vos besoins.

Le Groupe Eurofeu est en veille active afin de faire évoluer ces mesures et s’adapter dans une organisation « agile ». 

L'ensemble des collaborateurs du groupe dispose d'un répertoire partagé accessible sur tous supports et hors réseau Eurofeu afin de faciliter l'accés aux outils et informations nécessaires.


Toutes les équipes engagées à vos côtés vous remercient pour votre compréhension, votre fidélité et votre confiance.

La direction du Groupe Eurofeu

Coronavirus | ÉDITION SPÉCIALE «REPRISE» : Mesures de prévention complémentaires Eurofeu

Version 5 au 09/07/2020

Une nouvelle étape du déconfinement s’est ouvert à partir du 22 juin.
Certaines mesures prennent effet de suite, d’autres au 11 juillet, d’autres encore enfin feront l’objet d’évaluations en cours d’été ou au début du mois de septembre. Le constat est aujourd’hui dressé d’une situation sanitaire en voie d’amélioration significative. Si cette situation permet d’envisager un nouvel assouplissement des conditions sanitaires de l’activité, elle ne doit pas conduire à relâcher la vigilance face
à un risque épidémique qui subsiste comme en témoignent les clusters identifiés depuis la levée progressive du confinement.


Point important : Le télétravail n’est plus la norme mais il reste une solution à
privilégier dans le cas d’un collaborateur à risque ou ayant une personne à risque au
domicile (sur présentation d’un certificat médical).

 

 

Pour la santé de chacun et pour le bon fonctionnement de l’entreprise, nous vous demandons de toujours faire preuve de civisme et de bon sens. La solidarité nous rendra plus fort et nous permettra d’éradiquer ce virus et nous aidera à la reprise d’activité.

J’ADOPTE LES BONS AUTOMATISMES OÙ QUE CE SOIT : CHEZ MOI, AU TRAVAIL…

MAIS AUSSI JE PENSE À...

Recommandations de gestion des espaces

Calcul de jauge "toujours à privilégier" :

L’objectif est de déterminer le nombre maximal de personnes pouvant être accueillies simultanément dans un espace donné. Cette base consitue la référence appelée «jauge».

Base  en configuration «statique» : 4 m2/personne (pour le respect 1 m de distance)

Base  en configuration «dynamique» : 4 m2/personne en appliquant un coefficient réducteur (exemple : en salle de formation pratique ou en magasin).

Surface à prendre en compte : Surface résiduelle (surface disponible déduction faite des parties occupées : le mobilier, les zones de circulation, les espaces communs/privés et les surfaces d’occupation du salarié).

Le groupe Eurofeu demande de pouvoir respecter au mieux cette règle, dans le cas contraire, il sera demandé :

- de privilégier le télétravail
- de modifier les horaires pour réduire le nombre de personnes en simultané
- d’ajouter des parois de protection (type plexyglass, panneaux écran, séparateurs de bureau..)

Le calcul de jauge s’applique aussi en salle de réunion :

• Avant l’entrée dans la salle : gel à disposition ou dose remise par le responsable de la réunion ou lavage des mains obligatoire.
• Mixer présentiel et teams.
• Se laver les mains en partant.
• Limiter le temps de réunion.

Les réunions sont limitées au strict nécessaire.

Gestion des flux des personnes

Dans les bureaux et circulation

Les flux de personnes doivent faire l’objet d’une analyse rigoureuse. Il faut à la fois gérer les périodes d’affluence mais aussi les anticiper pour les éviter ou les réduire.

Des plans de circulation doivent ainsi être mis en oeuvre pour garantir le respect de la distanciation physique, que ce soit dans des lieux exigus ou dans des espaces ouverts, mais sous une forme incitative plus que contraignante (fluidifier plutôt que ralentir).

Conformément aux recommandations du Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) dans son avis du 24 avril 2020, en milieu professionnel, chaque collaborateur doit pouvoir disposer :

- d’un espace suffisant de circulation (mini 1m d’écart et au mieux 4m2 /personne),
- d’information sur les nouvelles conditions de circulation et les usages des espaces,
- d’information sur les nouveaux horaires éventuels pour limiter la présence de personnes en simultané.

Exemple de moyens à disposition :
- Affiches sur le répertoire
- Plans des bâtiments
- Marquage au sol
- Rubans sur poteau

La gestion des flux doit également intégrer celle des autres acteurs : clients, fournisseurs, prestataires, …

Cas des Interventions (dépannages…)

Lorsqu’un tiers se déplace dans les locaux pour réaliser une intervention, un balisage de délimitation de sa zone d’intervention sera opéré (plots, rubans, marquage au sol, barriérage, etc.).

Pour atteindre ou repartir du lieu de l’intervention, l’intervenant respectera le plan de circulation des locaux. Si le dépannage ou l’intervention requiert une équipe de plus d’une personne, celle-ci circulera en file indienne et non de front avec toujours le respect de la distanciation physique. 

Réception dans les services

Certains services (magasin, informatique, etc.) sont amenés à recevoir des collaborateurs pour échanger ou récupérer du matériel, déposer des objets ou des colis.... Pour éviter tout risque de file d’attente dans les couloirs ou des lieux exigus, la prise de rendez-vous sera priorisée.  

Toutes nos plateformes «distributeurs» sont ouvertes tous les jours sur rendez-vous auprès du magasinier avec délai de prévenance de 24h pour préparation du matériel.

«Je prépare le matériel et j’évite les regroupements. J’utilise les lingettes et les gants adaptés.»
La personne récupère le colis au sol et se lave les mains ou utilisera du gel à chaque manipulation (dépose dans le coffre, etc...)

Les locaux sociaux  - salles de pause - cantine

Autant que possible, les horaires de pause seront échelonnés pour éviter les affluences.
L’accès aux lieux communs de type distributeurs de boisson ou de café sera canalisé (marquage au sol, ruban, plots, barrières, etc.) avec un sens d’arrivée et de départ différent. Un marquage au sol pourra symboliser la distance minimale à respecter dans la file.

Exemple de moyens à disposition :
- Affiches sur le répertoire
- Plans des bâtiments
- Marquage au sol
- Rubans sur poteau

→ Mettez un affichage devant les salles de pauses, spécifiant le nombre de personnes maximum autorisées afin de simplifier la compréhension des collaborateurs.

→ Mettez un affichage devant les distributeurs, les micro-ondes et les réfrigérateurs demandant aux personnes de se laver les mains avant et après utilisation de ces équipements et tout autre équipement commun, et leur demander de nettoyer les poignées avant et après chaque usage.

note interne N° 11052020A : locaux sociaux – salles de pause – cantine

Nous devons appliquer les règles suivantes :

→ Mettez à disposition du gel hydroalcoolique ou des lingettes pour le lavage des mains, poignées de porte, distributeurs de boissons, poignées de micro-ondes…

→ Pour les distributeurs de boissons, bloquez les clapets coulissants en position haute pour ne pas avoir à les manipuler

→ Pour les réfrigérateurs communs, attribuez si possible une place dédiée par salarié afin d’éviter de toucher les affaires des autres

→ Supprimez les couverts communs et les pichets d’eau à disposition dans la salle de pause

→ Incitez chacun à amener et ramener ses couverts et à les laver au produit vaisselle mis à disposition

→ Suspendez de préférence l’utilisation des fontaines à eau au profit d’une distribution de bouteilles d’eau individuelle (approvisionnement auprès de Lyreco)

→ Retirez les éléments de mobilier non indispensables (décorations…).

→ En l’absence de séparation physique, respectez les distances de sécurité d’au moins 1 m entre les salariés :

–Matérialisez au sol la distanciation sociale et dans la mesure du possible indiquez le sens de circulation afin d’éviter les croisements des collaborateurs.

–Matérialisez les places condamnées sur les tables des salles de pauses et de restauration : pas de face à face sauf s’il existe un écran de séparation de plus d’1 m de haut, laissez les places disponibles en quinconce.

–Pour les salles de pauses/restauration, adaptez le nombre de chaises pour permettre la mesure de distanciation sociale d’au moins 1 m.

–Les distances de sécurité peuvent être réduites si des séparations physiques type écran sont installées au niveau des tables et assises

Si ces règles ne peuvent pas être appliquées au sein de l’établissement, nous vous demandons de bien vouloir condamner immédiatement les locaux sociaux.

Dans ce cas, pour le personnel disposant d’un bureau individuel, il pourra être admis de manger à son poste de travail à la condition de nettoyer avant et après repas son bureau.

ZONES COMMUNES : Renforcement des ménages

→ Établissez un plan de nettoyage/désinfection périodique : poignées de portes et boutons, interrupteurs, rampes d’escaliers, tables, dossiers de chaises, poignées de portes et claviers de micro-ondes, écrans des distributeurs, portes des réfrigérateurs… Ce nettoyage peut être effectué par le personnel lui-même. Prévoyez un renforcement du nettoyage des installations sanitaires (lavabos, WC...)

→ Prévoyez des poubelles à pédale pour les lingettes, les gants à usage unique souillés et les masques

→ Aérez les locaux plusieurs fois par jour. Ouvrez les portes et les fenêtres et supprimez si possible les recyclages d’air.

ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE (EPI)

L’approvisionnement doit s’effectuer auprès du service supply chain par mail (Exceptionnellement sans commande AX).

Les kits de prévention sont composés de :

  • Gel Hydro-alcoolique
  • Gants
  • Masques
  • Lingettes ou produits désinfectantes de surface

Les performances des EPI sont en effet étroitement dépendantes du respect de conditions d’utilisation idéales, lesquelles se trouvent rarement réunies en pratique. Ils donnent un faux sentiment de protection et peuvent même devenir contre productives en conduisant à l’abandon des gestes élémentaires de prévention. Les EPI sont donc un complément des mesures de protection collectives et ne sauraient s’y substituer.

Lorsque les EPI sont à usage unique leur approvisionnement constant et leur évacuation doivent être organisés. Les déchets potentiellement souillés sont à jeter dans un double sac poubelle, à conserver 24 heures dans un espace clos réservé à cet effet avant élimination dans la filière ordures ménagères.

FOCUS : GANTS

Le ministère des solidarités et de la santé recommande d’éviter de porter des gants. Les gants deviennent eux-mêmes des vecteurs de transmission, le risque de porter les mains au visage est le même que sans gant, le risque de contamination est donc égal voire supérieur.

En cas de port de gants, il faut alors impérativement respecter les mesures suivantes (voir affiche) :

- Ne pas se porter les mains gantées au visage.
- Oter ses gants en faisant attention de ne pas toucher sa peau avec la partie extérieure du gant.
- Jeter ses gants dans une poubelle après chaque utilisation.
- Se laver les mains ou réaliser une friction hydro-alcoolique après avoir ôté ses gants.

FOCUS : MASQUE

- Pour la circulation dans les locaux
- En présence d’une autre personne
- En intervention

L’efficacité du masque est conditionnée par la bonne utilisation de celui-ci.

 

cliquez sur le lien concerné pour découvrir les films d'utilisation des masques :

DÉSINFECTION

SOLUTIONS DE DÉSINFECTION DES SURFACES ET DES MAINS


Lors des opérations de maintenance...
Chaque organe de sécurité pouvant être en contact avec le client/utilisateur devra faire l’objet d’une désinfection avant et après intervention. Les éléments concernés sont : les extincteurs (poignée et lance), RIA (flasque, poignée, tuyau, robinet et diffuseur), commande manuelle de désenfumage et de détection
incendie. Des précautions devront être prises pour éviter d’endommager les appareils, les étiquettes de traçabilité et les murs par exemple.

 

Ne sont pas concernés : Centrale SSI ou intrusion, détecteur de fumée, sirène, flash lumineux, BAES, caméras ... Dans cette catégorie, pour les appareils pouvant être touchés par le client/utilisateur : désinfection des mains avant et après sans porter ses mains au visage pendant la manipulation.

Ce même produit est efficace aussi pour la désinfection des mains : les frictionner pendant 60 secondes sur l’ensemble de l’épiderme de la même façon que le gel hydroalcoolique et laisser sécher. En cas d’absence de point d’eau, il peut être utiliser en remplacement du lavage toutes les 2 heures.

 

 

 

SOLUTIONS DE DÉSINFECTION DES BLOUSES

 

Lors des formations en CAPSI...


Produit : aérosol DESOGERME VIREX.


1. Commencer toujours par la gauche pour distribuer les blouses.
2. A la fin de la formation, demander aux stagiaires de retourner les blouses et les déposer sur le cintre accroché à la rambarde.
3. Prendre des gants pour désinfecter.
4. Agiter avant l’emploi.
5. Pulvériser à 20 cm de la blouse côté intérieur et ensuite extérieur en renforçant sur les poches, le col et les manches.
6. Toutes les blouses ayant subies la désinfection sont toujours déposées le plus à droite sur le portant dans le vestiaire.
7. Attendre 30 min pour une action virucide efficace. Elles ne pourront pas être réutilisée avant ce laps de temps.
8. Pour le groupe suivant, reprendre les blouses à gauche et poursuivre la même opération.

 

- Faire nettoyer immédiatement les climatisations et VMC, si l’entretien n’a pas été effectué lors de la reprise de l’activité en agence.


- Interdire les ventilateurs dans les bureaux collectifs.

Référents COVID

Le gouvernement prévoit la mise en place de référents COVID, véritables relais locaux pour l’application du protocole. Des mesures ont été mises en place pour définir une liste de référents par établissement et les former à cette mission.

La liste vous sera communiquée et affichée dans chaque établissement dès que le processus de formation sera terminé. En attendant, toutes les informations doivent passer par votre supérieur hiérarchique.

Connaissances et compétences :

• Connaître et maîtriser les gestes barrières et le book national des «mesures de prévention complémentaires eurofeu» et ses Annexes : fiches métiers.
• Connaître et maitriser les mesures spécifiques sur sa Direction territoriale et son établissement en raison de l’adaptation du book national suivant les contraintes spécifiques.
• Savoir déployer les gestes barrières face à des situations exceptionnelles : accidents, attroupements, nouveaux cas…,
• Etre acteur en remontant auprès de la responsable Cellule COVID des informations sur des cas et améliorer la sécurité du groupe.

Exemple de missions :
- Être un des interlocuteurs privilégiés
- Veiller à l’organisation en cas de personnes décélées COVID-19
- Veiller à l’affichage visible et à l’application de la bonne conduite
- Organiser le nettoyage avec le prestataire et en particulier sur la zone d’une personne décelée.

A LA MAISON : Adopter la bonne conduite

Je limite la transmission du virus en adoptant la bonne conduite à tenir.

Quelques principes simples et essentiels pour limiter la diffusion du virus dans la population :

• Je me protège et je protège mon entourage en appliquant les mesures barrières.
• Je consulte immédiatement un médecin en cas de signes du COVID-19, même s’ils sont faibles ou si j’ai un doute.
• Je fais le test rapidement si le médecin me l’a prescrit.
• Je m’isole tout de suite si je suis malade ou si j’ai été en contact avec une personne malade.

Cliquez et découvrez la publication du gouvernement sur le comportement à adopter pour limiter la propagation du virus.

GOUVERNEMENT.FR/INFO-CORONAVIRUS

AU BUREAU/INTERVENTION : Protocole de prise en charge d’une personne symptomatique et de ses contacts rapprochés

Prise de température

La prise de température de manière automatique n’est pas une obligation voire déconseillée si considérée comme une information médicale sûre. Elle deviendrait ainsi faussement rassurante.

Le Haut Conseil de la santé publique rappelle, dans son avis du 28 avril 2020, que l’infection à SARS-CoV-2 peut être asymptomatique ou faiblement symptomatique, et que la fièvre n’est pas toujours présente chez les malades ou se déclenche jusqu’à 2 jours avant le début des signes cliniques. 

Cependant, le ministère des Solidarités et de la Santé recommande à toute personne de mesurer elle-même sa température en cas de sensation de fièvre et plus généralement d’auto-surveiller l’apparition de symptômes évocateurs du COVID-19.

Les entreprises peuvent organiser un contrôle de la température des personnes entrant sur leur site. 

Pour les collaborateurs, dans ce contexte, ces mesures peuvent faire l’objet de la procédure relative à l’élaboration des notes de service exceptionnelles comme prévues à l’article L. 1321-5 du code du travail.

Elles doivent alors respecter les dispositions du code du travail, en particulier celles relatives au règlement intérieur, être proportionnées à l’objectif recherché et offrir toutes les garanties de protection requises aux salariés concernés.

PROTECTION DES DONNEES

Que se soit pour les collaborateurs comme pour les visiteurs, des règles de protection 

des données doivent être respectées dans les conditions suivantes :

- Affiche image thermique pour aucune reconnaissance faciale,
- Aucune image conservée,
- Aucun relevé de ces températures sur un registre,
- Aucune remontée d’informations,
- Respect de la confidentialité,

Le responsable du site devra obtenir une déclaration de conformité RGPD des produits et de l‘installation.

NETTOYAGE ET DESINFECTION

Ces opérations se feront en respectant les préconisations indiquées dans le document ED6347 de l'INRS.

Ces opérations se feront en respectant les préconisations indiquées dans le document ED6347 de l'INRS.

FOCUS : Nettoyage quotidien

Il conviendra d’utiliser des produits comme les savons, les dégraissants, les détergents et les détachants. Le tensioactif contenu va dégrader les lipides de l'enveloppe du virus SRAS-CoV-2 et ainsi l'inactiver.

Suivre les instructions du fabricant pour tous les produits (exemple : La concentration, la méthode d'application et le temps de contact, etc.) ;

- Les lingettes et bandeaux à usage unique doivent être éliminés dans un sac étanche, via la filière des ordures ménagères.
- Les moquettes pourront être dépoussiérées au moyen d'un aspirateur muni d'un filtre retenant les micro-organismes HEPA.
- Bien aérer après le bionettoyage.
- Procéder plusieurs fois/jour au nettoyage-désinfection des surfaces et des objets régulièrement touchés à l’aide de lingettes ou bandeaux :

• en portant une attention particulière aux surfaces en plastique et en acier,
• notamment des sanitaires, équipements de travail collectifs, rampes d’escaliers, poignées de portes, interrupteurs d’éclairage, boutons d’ascenseur, écrans tactiles, combinés de téléphone, comptoir d’accueil, mobilier, matériels roulants, etc.
• pour la désinfection des objets portés à la bouche des enfants, en fonction des matières (et indications sur l’objet) laver en machine à 60° ou utiliser un produit désinfectant en privilégiant les produits compatibles avec les surfaces alimentaires puis rincer longuement à l’eau claire.

Les salariés effectuant les opérations de nettoyage seront équipés de leurs EPI.

FOCUS : Après potentielle contamination

Lorsque l'évaluation des risques le justifie, une opération de désinfection peut être effectuée. Une désinfection visant le SRAS-CoV-2 est réalisée avec un produit répondant à la norme virucide (NF EN 14476 juillet 2019), ou avec d'autres produits comme l'eau de Javel à la concentration virucide de 0,5% de chlore actif. Les opérations de désinfections ne doivent être réalisées que lorsque strictement nécessaires (L'usage répétitif du désinfectant peut créer des micro-organismes résistants au désinfectant). Le désinfectant n'ayant plus aucun effet et procurant alors un faux sentiment de sécurité. En outre une désinfection inutile constitue une opération de travail à risque pour les travailleurs (exposition aux produits chimiques, TMS..).

Sous le contrôle du référent COVID et de la responsable de la cellule de prévention pour traçabilité.

FICHES «METIERS»

Le ministère du Travail dans le cadre d’un groupe de travail piloté par l’INTEFP (Institut National du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle), avec le concours des ministères de l’agriculture et de l’économie, de l’Anses, du réseau Assurance maladie risques professionnels, de l’INRS, de l’Anact et des médecins du travail coordonnés par Présance, a rédigé des fiches conseils. Elles sont destinées aux employeurs, qui sont responsables de la santé et de la sécurité de ses salariés, mais qui seront utiles aussi à tous les travailleurs, pour se protéger des risques de contamination au COVID-19.

Le groupe Eurofeu, sur cette base, les met à disposition au fur et à mesure des créations sur le répertoire partagé des collaborateurs du groupe en les adaptant aux activités de chacun.

Disponible à ce jour :

BOOK | mesures de prévention complémentaires eurofeu

Ce book complet est accessible sur ce lien.